30/12/2014 17:20

Avec ses 3900 petites îles et ses 4 principales, l’archipel volcanique du Japon offre une destination variée tant par sa culture extraordinaire que par son environnement. Étendue sur près de 3000 kilomètres, la chaîne longe le continent asiatique allant de la Sibérie orientale au nord à Taiwan au sud offrant ainsi une multitude de climats et de paysages variés idéals pour que chacun puisse trouver son bonheur. Cette destination, savoureux mélange  de technologie avec ses villes futuristes et de tradition avec ses temples et ses sanctuaires, vous dépaysera du monde occidental. 

Que faire au Japon ? Itinéraire d’un voyage complet

Tokyo

Tokyo
 
Le matin très tôt, démarrez votre journée par la visite du plus grand marché aux poissons du monde à Tsukiji. Le marché s’ouvre à partir de 5h30. On trouve plus de 450 espèces en provenance du monde entier et parmi elles, le fameux thon rouge. 
Continuez votre visite dans le quartier d’Asakusa et partez à l’exploration de son temple Senso-ji et de ses magasins traditionnels. Promenez-vous dans le parc de Ueno pour vous ressourcer dans un espace vert et partagez un instant de culture dans le musée national de Tokyo. Si vous souhaitez être éblouit par la grandeur de la ville, visitez le quartier des gratte-ciel de Shinjuku qui offre une vue époustouflante sur la ville depuis les deux observatoires du Tokyo Government Office. Profitez de votre fin d’après-midi à Odaiba, l’île artificielle qui donne une vue magnifique sur la baie de Tokyo.
 

Kamakura

Kamakura
 
Découvrez le sanctuaire d’Hachiman-gu, le plus grand de la ville et le temple Hokoku-ji pour sa forêt de bambous où l’on peut boire un thé vert. Visitez le Grand Bouddha, Daibutsu et si le temps s’y prête, profitez d’un instant de détente sur la plage de Kamakura.
 

Kanazawa

Kanazawa
 
Découvrez le quartier de Nagamachi, situé à quelques minutes de marche du carrefour de Kôrinbô, où étaient regroupées les résidences des plus fortunés d’entre les vassaux des seigneurs de la dynastie Maeda. Il s’agit de l’héritage le plus visible de l’âge d’or des samouraïs de Kanazawa. Parfaitement conservé, ce quartier offre une saisissante peinture de l’époque Edo. À l’est de Kanazawa, près de la rivière Asano, découvrez le quartier des plaisirs de Higashi Chaya, fondé en 1820. Quartier immuable dans sa grâce et son raffinement. Explorez un univers clos et secret qui distille son mystère et sa nostalgie à travers les treillages en bois foncé de ses maisons de geishas, profitez-en pour visiter les maisons Shima et Kaikaro situées dans la rue Higashi Chaya-gai. Il existe encore une cinquantaine de geishas qui exercent leur métier en ville, métier qui consiste à divertir leurs clients fortunés par des chants et danses au son du shamisen.
 

Kyoto

Kyoto
 
Profitez de votre passage à Kyoto pour visiter le temple Kiyomizu-dera, monté sur pilotis ; le temple d’Argent, Ginkaku-ji, et son jardin « lunaire » ; ainsi que les temples Ryoan-ji, Nanzen-ji et Daitoku-ji pour leurs jardins secs zen. Promenez-vous dans Gion, l’ancien quartier des plaisirs et arrêtez-vous à Pontocho pour savourez un plat dans les meilleurs restaurants de la ville. Ne ratez pas non plus les toris de Fushimi Inari-Taisha !
 
Femmes Geisha Gion

Osaka et Himeji

Visitez le célèbre château d’Himeji, l’une des plus vieilles structures du Japon médiéval inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Aussi connu sous le nom de « Shirasagi-jō » (château du Héron blanc) en raison de sa couleur blanche extérieure, il est désigné comme trésor culturel du Japon, avec Matsumoto-jō et Kumamoto-jō. C’est l’un des trois seuls châteaux japonais en bois encore existants. À Osaka, partez à la découverte de l’Umeda sky Building pour son jardin installé au 39e étage. Ne manquez pas le Suntory museum créé par Tadao Ando apprécié par tout amateur d’architecture. A l’intérieur du musée, vous pouvez assister à un film en 3D ou profiter d’une exposition d’art, de restaurants, d’un centre commercial, d’un aquarium et même d’une grande roue à partir de laquelle vous avez une vue extraordinaire sur la baie. C’est un endroit exceptionnel pour voir un coucher de soleil japonais.
 

Nara

À Nara, visite du Todai-Ji et de son grand Bouddha. Si ce grand temple attise la curiosité de par son imposante statue du Bouddha, son statut de premier lieu sacré bouddhique de province ne saurait être mis de côté. Cette folie des grandeurs en un lieu chargé d’histoire force le respect.
 

Hiroshima

Hiroshima
 
Démarrez votre visite de la ville par une étape incontournable : le parc mémorial de la Paix, ouvert le 1er avril 1954 et créé par l’architecte Kenzō Tange afin de commémorer les victimes du bombardement atomique de Hiroshima.
Continuez votre visite sur en explorant le Dôme de la bombe A et le Peace Memorial Museum, étapes obligées en hommage aux 200 000 morts.
 

Nagasaki

Partez à la découverte du meganebashi, pont des lunettes surnommé ainsi pour ses deux arches se reflétant dans l’eau. Ce pont, construit en 1634 par Nyojo et classé bien culturel important, est le plus ancien pont en pierre de style étranger bâti au Japon. Promenez-vous dans Teramachi dori, la rue aux nombreux temples et profitez-en pour visiter le Sofuku-ji d’origine chinoise et le Kofuku-ji d’influence zen. Terminez votre visite de la ville en découvrant le musée de la bombe atomique dans le quartier de Urakami, lieu très émouvant en commémoration de l’événement tragique de 1954.
 

Okinawa 

Okinawa

Découvrez le château de Shuri, château japonais médiéval situé dans la ville de Naha, capitale et principale ville de la préfecture d’Okinawa au Japon. La structure était la résidence royale du royaume de Ryukyu, puis le centre du gouvernement religieux.
Profitez de votre visite pour découvrir la côte nord de l’île d’Okinawa, ses champs d’ananas et ses falaises.

 

Evenements incontournables au Japon

Les cérisiers en fleurs au Printemps

 
Cerisiers en fleurs Japon

Le hanami (littéralement « regarder les fleurs ») désigne la coutume traditionnelle japonaise d’apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura). À partir de fin mars/début avril, les sakura entrent en pleine floraison au Japon. De nos jours, le hanami se résume souvent à profiter de cette saison pour pique-niquer, discuter, chanter sous les cerisiers en fleurs.

Le Festival d’automne de Takayama 

Takayama

Le festival de Takayama, considéré comme l’un des trois plus beaux festivals du Japon, consiste en fait en deux festivals distincts : celui du printemps et celui de l’automne. A l’automne, Hachiman Matsuri, qui a lieu les 9 et 10 octobre, engage les habitants de la ville à se préparer à l’arrivée de l’hiver. La principale attraction est le défilé des onze chars yatai, classés Biens immatériels de la culture japonaise. Les splendides brocards dont ils sont ornés sont réalisés par des maîtres artisans appellés Hida no Takumi. Ils sont tellement somptueux qu’ils sont également appelés “Yomeimon mobiles”, en référence à la porte Yomeimon du sanctuaire Tosho à Nikko. Les yatai sont alignés avant la tombée de la nuit, et lorsque l’obscurité du soir envahit la ville, une centaine de lanternes chochin sont allumées sur chacun des chars.

Le championnat de sumos 

Sumos

Les grands tournois de sumo, appelés hon-basho, se tiennent six fois dans l’année (les mois impairs) et se déroulent durant une période de 15 jours. En janvier, mai et septembre à Tokyo, en mars à Osaka, en juillet à Nagoya et en Novembre à Fukuoka. Les matchs des jeunes lutteurs commencent à 9h30, ceux des plus âgés à 15h. Assister en direct à un tel match n’a évidemment rien à voir avec la télévision : c’est proprement impressionnant ! Que vous soyez novice ou simple curieux, ne ratez pas l’occasion si vous prévoyez d’aller au Japon.

Tradition et philosophie de vie japonaise

Coutumes et savoir-vivre

– Les véhicules roulent à gauche.
– Dans la rue, les transports en commun, calme, propreté et « respect » sont de mise.
– Ne jamais faire perdre la face à un Japonais, surtout en public.
– Ne jamais embrasser un Japonais ou une Japonaise en public. On ne se fait pas plus la bise. Pour se saluer on s’incline au moment de la rencontre et avant de partir.
– On ne dévisage pas les gens. Regarder dans le blanc des yeux quelqu’un au Japon, c’est le provoquer.
– Trois « bonjour » existent au Japon : ohayô (matin), konnichiwa (après-midi), konbanwa (soirée). Un seul « au revoir » : sayonara.
– On se déchausse avant d’entrer chez son hôte ou dans un ryokan. Vous laisserez vos chaussures à l’entrée.
– On tient la tasse de thé avec les deux mains (l’une en dessous, l’autre sur le côté).
– À table, ne pas planter les baguettes dans le riz ! On ne plante les deux baguettes dans la céréale nationale que lorsque quelqu’un est mort… Évitez aussi de transmettre de la nourriture de baguettes à baguettes : cela fait également référence aux rites funéraires bouddhiques.
– D’innombrables superstitions prévalent au Japon. Deux en particulier sont à retenir. « Quatre » se dit en japonais shi, qui se prononce comme « mort ». Dans les hôtels, ne cherchez pas la chambre n° 4 : elle n’existe pas, ou elle sera inoccupée… Par conséquent, évitez les « 4 » : quatre cadeaux, quatre convives… Évitez aussi le « 9 » – kyû – , dont la prononciation se rapproche de « douleur » ou « peine »…
– Les photos, en général, sont autorisées dans les temples comme dans les sanctuaires.
 

Les Ryokans

Ryokans
 
Les Ryokans sont des auberges traditionnelles Japonaises. Ces bâtisses, souvent constituées de matériaux typiques (bambou, bois, cloisons de papier, portes coulissantes)… comportent diverses pièces répondant à différentes caractéristiques : les chambres sont de grandes pièces munies de cloisons coulissantes (appelées les shoji) et d’une table basse et le sol est recouvert de tatamis… Chaque ryokan est équipé d’un bain chaud dont l’eau provient généralement de sources thermales, on parle alors d’onsen. Différentes coutumes et règles doivent être respectées dans ces lieux sacrés : la coutume vestimentaire où les chaussons et des vêtements d’intérieur appelés yukata (kimono) sont de rigueur ou encore le repas sur une table basse où les hôtes sont invités à prendre leur repas sur leurs genoux.
 
Crédit photo : Office de tourisme Tourisme Japon