03/01/2018 13:25

Si il y a bien une chose à faire dans sa vie, c’est aller danser un Tango à Buenos. Avant d’être la capitale d’Argentine, Buenos Aires est surtout la capitale du tango !

L’histoire du Tango 

Le Tango naquit à la fin du 19ème siècle sur les rives du Rio de la Plata, dans les quartiers populaires et bas fonds de la ville de Buenos Aires et Montevideo en Uruguay. Les premiers à pratiquer cette nouvelle danse, furent les nombreux immigrés arrivant en Argentine

Quelques instruments de musique, un combiné de pas de plusieurs danses traditionnelles du monde entier, et petit à petit le Tango argentin vit le jour. Initialement, on dansait le tango dans les bordels de la ville. C’est là que venaient danser les hommes à la fin du 19ème siècle tout en buvant un coup de trop. 

Le tango argentin est assez évocateur quant à la séduction et au désir, ce qui scandalisait énormément le reste de la ville. Pour preuve, il fut même bannit par l’Eglise en 1929 puis de 1955 à 1977. Elle était même surnommée la “danse diabolique”.

Devenue très populaire au fil des années, elle réussit à conquérir le monde avant même Buenos Aires et l’Argentine (plutôt ironique !). 

La vie est comme le Tango : triste, sensuelle, sexy, violente et calme 

C’est avant la première guerre mondiale que le Tango accroit sa popularité en Europe. Les Européens modelèrent cette danse afin de la rendre praticable par tous. Bien que sa côte augmentait et que son évolution se faisait, les Argentins eux continuèrent à danser sa forme originelle.

Dites à un Argentin que ce que l’on voit dans les films Hollywoodiens est un tango, et il rira à coup sûr. Le tango est une danse qui s’est bonifiée au fil des années… Même si la plus belle partie reste en Argentine

Où voir et danser le tango à Buenos Aires

Au delà d’être une danse populaire de nos jours, le Tango est devenu un véritable business pour la capitale Argentine. Dans le quartier de Palermo par exemple, il est commun de trouver sur le sol des dessins permettant d’apprendre les pas du tango argentin. Un peu comme une marelle en France, le tango a sa place dans les rues et cour de récrées. 

Le quartier le plus touché par cette culture est la Boca. La Boca est encore de nos jours, le quartier populaire de Buenos Aires. Avec ses maisons colorées de bleu et de jaune, ses marionnettes aux fenêtres, son sosie de Maradona, il n’est pas rare d’y croiser des danseurs. Ces derniers sublimes le quartier de part leur sensualité et beauté. Le tango est majestueusement beau.

Si vous voulez apercevoir au coin d’une rue un couple dansant le Tango à Buenos Aires, c’est à la Boca que ca se passe ! 

Pour le reste de la ville, nombreux sont les spectacles proposés. Généralement en soirée afin de profiter de l’atmosphère bouillonnante, il est proposé repas et spectacle mais pas que. Pour les plus aventuriers, ils n’est pas rare de commencer par un cours de tango. Est-ce facile? Non. Est-ce à faire? Oui ! 

Sur un rythme dansant… 

Voyageusement

Crédit Photo : Duvot Xavier