02/12/2016 15:15

La Bolivie reste un de ces pays encore méconnus mais dont tout le monde entend parler régulièrement. La Paz, cette capitale dans les nuages, Salar d’Uyuni, ce désert salé ressemblant à un miroir, le Lac Titicaca, dont le nom est connu aux quatre coins du monde, et pourtant si peu de personnes se décident à y partir.

Pourquoi ? il n’y a pas de réelle raison, hormis une totale inconnue mixé à ce manque de connaissance sur la destination. Maintenant je ne vous le cache pas, le dépaysement est si intense qu’il est dur de s’en défaire, et de l’oublier.

La Bolivie a ce petit quelque chose de magique qui vous donne envie, le temps d’un instant, de fermer les yeux et d’y être à nouveau. Il est difficile de donner une explication à cela, un sens exact ou une émotion, mais elle vous reste au cœur.
 

Le Lac Titicaca, le plus haut du monde

Bordé par le Pérou et la Bolivie, le Lac Titicaca est surtout connu pour être celui le plus haut du monde avec une altitude à 3 812m. Côté Bolivien, vous pourrez séjourner dans la ville de Copacabana, qui porte le même nom que la fameuse plage de Rio. La légende dit que la plage de Rio de Janeiro tient elle même son nom de cette baie de Bolivie. Si on a de l’imagination et une vue aérienne, on pourrait même y trouver une ressemblance ! On pourrait…

La ville n’est pas très grande, mais convient aisément pour une journée de marche et découverte, mais sert surtout de point de départ pour Isla del Sol, la porte du soleil. Cette île située sur le lac est extrêmement connue et appréciée des touristes.

La Paz, la capitale la plus haute du monde

La Paz est une ville de plus d’un million d’habitants, située à 3600m d’altitude, entourée par les montagnes, ce qui lui donne une allure si particulière. La Paz est une curiosité pour tout le monde, de sa réputation, ses quartiers, ses habitants ou ses alentours.

Une des choses très réputés de la ville est son fameux marché des sorcières. Difficile d’en faire un descriptif, mais son nom veut déjà dire beaucoup. Par exemple, il est très facile d’y trouver des fœtus d’animaux, que la tradition vous oblige à enterrer (normalement dans les fondations d’une maison en construction), afin de vous portez bonheur à vous et votre foyer. Si c’est trop pour vous, vous pouvez aussi vous en tenir au traditionnel bracelet !

La Paz pourrait être aussi la capitale du klaxon, tout comme sa cousine Lima au Pérou. Le klaxon est comme un sport national dans ces deux pays, avec un langage bien à eux. 1 coup, je te signale ma présence, 2 coups, je t’informe que je vais te couper la priorité, 3 coups… il doit y avoir un problème !

La ville dispose aussi d’un funiculaire, qui vous permettra de vous élever pour contempler la ville, et l’horizon d’une fabuleuse manière. A la tombée du soleil, il est magique de découvrir ses couleurs sur les montagnes au loin.

Salar d’Uyuni, le désert de sel le plus haut du monde

Ce qui est amusant avec le Salar d’Uyuni, c’est que tout le monde connaît ses photos, tout le monde veut y aller, mais personne ne sait vraiment la position et pays où se trouve ce dernier. Son étendue de sel à perte de vue permet de jouer avec les perspectives et ainsi s’amuser à prendre des photos relativement originales

 La Bolivie, l’essence de la vie.

L’autre particularité du salar, est qu’en saison des pluies, il se gorge d’eau et donne un reflet miroir totalement incroyable ! Pour information, la saison des pluies est de Janvier à Mars, maintenant est ce la meilleure période pour y aller ? Chacun se fera son idée.

Le salar est situé à 3700 m d’altitude et a une superficie de plus de 12 000km2. Si vous avez un moment et l’envie, il est possible de dormir dans un hôtel entièrement construit en sel. Hormis le côté amusant et original, dormir dans le salar vous donne aussi accès à des vues des étoiles carrément impressionnantes grâce à l’absence totale de lumière à l’horizon.

L’acclimatation à l’altitude

La Bolivie est un pays où quasiment tout se passe en altitude, du coup, il vous faudra un temps d’acclimatation. Quelque soit votre corpulence, sportif ou non, homme ou femme, il est impossible de prévoir à l’avance votre réaction face à ce nouvel environnement. C’est une fois sur place que vous aurez une réponse à ces questions.

Tout le monde réagit différemment, mais une chose est sur, une fois de retour à une altitude normale, votre énergie sera décuplée durant quelques jours !

La Bolive, oui mais encore…

La Bolivie ce n’est pas que ce qui est mentionné au dessus dans cet article. La Bolivie c’est aussi une gastronomie si particulière, une histoire tellement prenante, des villes à découvrir comme Santa Cruz, Potosi ou Sucre, une route qui s’appelle la route de la mort que beaucoup de monde descend en vélo pour l’adrénaline, des paysages à vous couper le souffle, ainsi qu’une population incomparable.

Voyageusement.

Xavier Duvot