12/09/2017 06:36

Si vous souhaitez vous immerger dans un quartier traditionnel et faire la découverte des arts du spectacle ancestraux japonais, le quartier de Gion à Kyoto est fait pour vous.

 

Gion et son architecture typique

Le quartier de Gion est une véritable plongée dans l’histoire de Kyoto. En parcourant ses rues, vous pourrez découvrir les nombreuses Machiya, maisons traditionnelles de commerçants faites en bois. Pour la petite anecdote, ces maisons possèdent d’étroites façades et sont toutes en longueur, car fut un temps les impôts étaient calculés selon la largeur des façades. Parmi les Machiya, vous pourrez découvrir les Ochaya que l’on peut traduire par “maisons de thé”, lieu de divertissement pour les hommes venus voir les geishas. Par ailleurs, Gion était et est toujours considéré comme un quartier à geishas remarquable. Pour une promenade réussie au cœur de Gion, nous vous conseillons de passer par les rues Hanami-Koji, Shirakawa et Pontocho, ce sont les trois rues qui vous offrirons le plus bel aperçu de ce que le quartier a à offrir.

Source images : ©JNTO

 

Gion, son art théâtral et ses geishas

Gion est typique par son architecture, mais aussi par les nombreuses démonstrations traditionnelles qu’il propose. Chaque été, le quartier accueille un des plu grands festival traditionnel du Japon. Mais si votre visite se fait à une autre saison, pas d’inquiétude, vous pourrez découvrir de nombreuses traditions et arts ancestraux tels que la cérémonie du thé, le théâtre kabuki, mais aussi et surtout les geishas ou plutôt les maikos. En effet, le terme “geisha” s’est étendu pour désigner ces femmes maîtrisant les arts, mais à Kyoto, on les appelle les “geiko” et à Gion se sont surtout des “maiko” que l’on peut voir, c’est-à-dire des apprenties geikos. Afin de rien rater, c’est à l’Espace Gion qu’il faut s’adresser, lieu spécialisé dans les arts ancestraux japonais, et bonne nouvelle, le site est en français !